Dispo / Tarifs
  • Pêche au lac des cigales
Votre séjour
 
   

Activité pêche

Au lac des Cigales

Le lac des Cigales situé au Muy, est facilement accessible à tous, pour une journée de pêche. Le lac compte des truites en abondance (hors juillet aout), vous pourrez pêcher avec votre propre matériel ou louer sur place une canne, la pêche est une activité ludique. Vous pourrez ainsi rapporter vos truites à la maison et aurez le plaisir de les cuisiner. Autour du lac, vous pourrez pique-niquer au grand air avec des tables mises à votre disposition et une buvette sur place. En juillet aout, les prises sont toutes autres, place à la pêche à la carpe : vous pêchez des carpes, les plus grosses possible afin d’immortaliser ces prises en photos, puis vous relâcher votre poisson.

Au lac des Cigales, tous les amateurs de pêche débutants ou confirmés peuvent pratiquer sans permis, en famille ou entre amis, cette activité relaxante dans un superbe cadre verdoyant, à la journée ou à la demi-journée. Le lac est facilement accessible. Il se trouve à seulement 20 km de Saint-Raphaël (une des plus grandes stations balnéaires du Var et de la Côte d’Azur) et à 4 km du Muy, près de l’autoroute A8 (sortie 36 « Le Muy – Saint-Tropez – Draguignan »).

Outre la buvette et les tables de pique-nique, vous trouverez sur place un chenil pour laisser vos animaux de compagnie le temps de votre partie de pêche et une salle à louer pour vos évènements personnels ou professionnels : mariages, anniversaires, baptêmes, départs en retraite, enterrements de vie de garçon ou de jeune fille, cocktails, séminaires, repas d’affaires… La salle « Les Cigales » est climatisée et a une capacité de 100 personnes (places assises).

Une truite ou une carpe a mordu à l’hameçon ? Invitez vos amis ou votre famille à boire un verre à la buvette ou dans le centre-ville du Muy ! La commune possède quelques beaux édifices (église paroissiale Saint-Joseph, villa Navarra, tour Charles-Quint, ruines de la chapelle Notre-Dame-de-la-Roquette) et un musée de la libération qui retrace l’arrivée des parachutistes américains et britanniques pendant la Seconde Guerre mondiale perçue par les Muyois.