Dispo / Tarifs
  • agay
Votre séjour
 
   

Agay

Lieu-dit mythique sur le territoire de Saint-Raphaël, Agay niche au creux d’une rade sur la Méditerranée aux pieds des roches rouges du massif de l’Estérel. Port naturel déjà connu des Grecs dans l’antiquité, la rade d’Agay a été de la préhistoire à nos jours un site stratégique, tant d’un point de vue commercial que défensif. La petite station balnéaire, joyau de la corniche d’Or, est aujourd’hui réputée pour ses paysages paradisiaques, sa plage protégée des vents et son offre de loisirs nautiques. Sur les hauteurs d’Agay, Cap Estérel est le plus grand village vacances d’Europe, né dans les années 60 à l’initiative du groupe Pierre & Vacances.

Nommée Agathon par les Grecs, Agay est très tôt considérée pour sa valeur stratégique dans les échanges ou conflits avec les autres peuples de la Méditerranée. Si les Grecs y avaient vu un site idéal pour favoriser les échanges commerciaux avec les peuples ligures du massif de l’Estérel, les Romains se l’accaparent au premier siècle avant notre ère après avoir repoussé les tribus ligures dans les terres. Ils y créent un port, relié à la voie Aurélienne qui longe la côte méditerranéenne de Narbonne à Rome.

Au Moyen Âge, la rade d’Agay est un point d’entrée privilégié pour les attaques sarrasines : suite aux incursions répétées des armées maritimes sarrasines, les résidents désertent les lieux. Au 13e siècle, Agay n’est plus habitée.

Il faudra attendre le 17e siècle, sous le règne de Louis XIII, pour que le site reprenne vie. Richelieu y fait en effet construire deux tours défensives, à la Baumette et au Dramont, ainsi qu’un château fortifié.

La phase la plus marquante du développement d’Agay a cependant lieu au 19e siècle, lorsque le site est desservi par le chemin de fer. Au tout début du 20e siècle sera ensuite créée la route de la corniche d’Or qui longe la Méditerranée au pied du massif de l’Estérel. La vocation touristique d’Agay s’intensifie. La station attire des personnalités illustres des sciences, des arts et des lettres, comme Maupassant, les frères Lumières ou Antoine de Saint-Exupéry qui y célébra notamment son mariage.

Page noire de l’histoire, la Seconde Guerre mondiale a été dévastatrice à Agay : les armées allemandes ont détruit le château fort, incendié le massif de l’Estérel et fait disparaitre les maisons d’habitation et la chapelle dans les bombardements visant le viaduc d’Anthéor.

Malgré la disparition de son château et de ses plus anciennes bâtisses, Agay conserve un petit patrimoine fait de nombreuses curiosités : la fontaine du Petit Prince en hommage à Saint-Exupéry, le phare de la Baumette à l’emplacement de l’ancienne tour défensive, la Corniche d’Or et ses panoramas uniques, la rocheuse île des Vieilles, l’île d’Or et sa tour fortifiée, la joyeuse place du Togo qui accueille les manifestations de la station, ou encore l’ancienne poste, restaurée avec soin.

Protégée entre la pointe de la Baumette et le cap Dramont, Agay est une station balnéaire des plus agréables qui propose une large offre de loisirs terrestres et nautiques. Au départ du petit port d’Agay, des excursions vers les calanques de l’Estérel ou des sorties plongée sont proposées. La base nautique municipale d’Agay loue des paddles et des kayaks. On peut aussi pratiquer le jet ski, effectuer des randonnées en buggy, louer des VTT pour une excursion dans l’Estérel, ou s’essayer à l’exploration des fonds marins en Palmes-Masque-Tuba. Le golf de Cap Estérel, sur les hauteurs, propose un parcours 9 trous dans un cadre exceptionnel.