Dispo / Tarifs
  • musee mine cap garonne
Votre séjour
 
   

La mine de Cap Garonne

Anciennes mines de cuivre situées sur le territoire du Pradet, la mine de cap Garonne est considérée comme l’un des plus beaux sites minéralogiques de la planète. Il attire des chercheurs du monde entier pour son immense intérêt géologique. Au sommet du cap Garonne, le site jouit d’un cadre naturel unique préservé et d’un panorama sublime sur les îles d’Or et la rade de Toulon.

L’histoire de la mine débute dans une carrière de pavés de grès, au milieu du 19e siècle, lorsqu’on s’aperçoit que les matériaux extraits contiennent du cuivre et du plomb. Le travail d’extraction prend alors une nouvelle forme : le site devient une mine de cuivre, dans laquelle le minerai est extrait puis envoyé au Pays de Galle pour être traité. Peu rentable du fait du coup du transport, la mine est rachetée en 1873 par un Anglais. Elle est prospère pendant une dizaine d’années, du fait d’une bonne gestion de l’exploitation et de la montée du cours du cuivre sur le marché international. L’activité diminue et le site perd de sa rentabilité lorsque le travail des mineurs est entravé par une faille géologique. La mine de cap Garonne fermera 8 années, de 1884 à 1892, date à laquelle la concession est reprise par un français qui décide de traiter le minerai sur place et de le destiner à la fabrication de bouillie bordelaise pour la viticulture. Toujours peu rentable, la mine passera successivement, entre le 19e et le 20e siècle, aux mains de la Société des Mines de Cap Garonne, du duo d’entrepreneurs Enderlin et Roche, et de l’aventurier Bolo Pacha. L’arrêt définitif de l’exploitation du cuivre sur le cap Garonne a lieu en 1917. La mine remplit le rôle intermittent de champignonnière durant la première moitié du 20e siècle, puis est abandonnée, ses galeries restant ouvertes aux curieux et aux pilleurs de minéraux. Les scientifiques s’enthousiasment devant la richesse minéralogique du site. C’est au cours des années 80 et 90 que le site sera fermé et sécurisé, puis aménagé pour les visites.

Le musée de la Mine est inauguré en 1994. Les visites sont guidées : elles mènent au cœur de la mine, à la découverte de l’histoire du site et du quotidien des mineurs de fond. Les visiteurs, équipés d’un casque, bénéficient d’une visite commentée très vivante, dans des galeries souterraines ponctuées de scènes de reconstitution. Des collections de minéraux sont également à admirer : parmi près de 140 minéraux différents trouvés sur le site, 14 n’avaient encore jamais été répertoriés dans le monde.

Le site accueille plusieurs événements durant l’année, comme la chasse aux œufs de Pâques, la nuit des musées ou encore Noël à la mine. La Mine de cap Garonne est partenaire ou organisatrice d’événements locaux d’importance comme le salon des minéraux.

Le massif est en lui-même un site naturel d’exception propice aux promenades et aux randonnées. Les mines sont cernées de sentiers pédestres sillonnant le cap Garonne. Au départ du Musée de la Mine, une boucle de randonnée d’1,5 km facile à effectuer en famille permet de découvrir le milieu naturel du massif et ses essences principales. Une partie de l’itinéraire offre un panorama unique sur la presqu’île de Giens, la péninsule de Saint-Mandrier, les trois îles d’Or d’Hyères et la magnifique rade de Toulon. Le parcours découverte longe aussi l’ancienne carrière de pavés de grès, qui met à jour les différentes strates géologiques.