Dispo / Tarifs
  • iles lerins
Votre séjour
 
   

Les îles de Lérins

Archipel mythique face aux roches rouges du massif de l’Estérel, les îles de Lérins sont indissociables de Cannes et de son patrimoine. L’archipel de Lérins est composé des îles principales Saint-Honorat et Sainte-Marguerite. Chacune est dotée d’un petit îlot inhabité sur sa pointe est : l’île de Saint-Ferréol au bout de l’île Saint-Honorat, et l’île de la Tradelière au bout de Sainte Marguerite. Au sud de Saint-Honorat, le rocher de l’Ilon est la cinquième île que compte l’archipel. Joyaux de la baie de Cannes, face à la pointe de la Croisette, les deux grandes îles possèdent un patrimoine naturel et historique d’une grande richesse : Saint-Honorat abrite l’abbaye de Lérins, tandis que le fort royal de l’île Sainte-Marguerite est rattaché à la légende de l’homme au masque de fer.

Au nord de l’archipel de Lérins, Sainte-Marguerite est la plus grande des deux îles principales. Occupée par les Ligures puis par les Romains du 4e siècle avant notre ère au 5e siècle après J.-C., elle devient propriété des moines de Lérins au 5e siècle et le restera jusqu’au 15e. La construction du fort royal, effectuée sous Richelieu, date de la première moitié du 17e siècle. Vauban viendra inspecter les fortifications à plusieurs reprises au cours de la seconde moitié du siècle. Le fort est alors devenu prison. L’emprisonnement de l’homme au masque de fer dans le fort de l’île Sainte-Marguerite est datée de 1687 à 1698. Près de deux siècles plus tard, l’année 1874 est marquée par l’évasion spectaculaire du Maréchal Bazaine, condamné pour son rôle dans la défaite de la France face aux armées prussiennes en 1870. Classé aux Monuments Historiques en 1927, le fort sera occupé et utilisé successivement par les armées italiennes et allemandes au cours de la Seconde Guerre mondiale. À la fin du 20e siècle, le musée de la Mer de Cannes est installé dans le fort. Le site abrite aussi un mémorial huguenot, qui rend hommage aux six ministres protestants enfermés dans le fort pour crime de religion.

À quelques minutes en bateau de l’embarcadère de Cannes, Sainte-Marguerite est un territoire riche d’un important passé historique et d’un patrimoine naturel exceptionnel. Des sentiers balisés permettent de visiter l’île en découvrant simultanément ses richesses naturelles, notamment botaniques, et son patrimoine historique. L’étang de Batéguier abrite de nombreuses espèces d’oiseaux migrateurs. Le sentier botanique permet de découvrir une infinité d’essences méditerranéennes. Le musée de la Mer abrite une magnifique collection d’archéologie sous-marine et terrestre. Ses aquariums permettent de découvrir la faune et la flore côtière des deux îles. Criques paradisiaques et terrasses de restaurant complètent le décor de l’île Sainte-Marguerite, havre de détente face au centre de Cannes.

Saint-Honorat accueille quant à elle, au 5e siècle, une communauté de moines qui rayonne rapidement sur toute la Provence. La communauté de plus de 500 moines est massacrée par les Sarrasins en 732. Reconstituée, elle sera attaquée à de nombreuses reprises dans les siècles qui suivront, subissant 8 massacres en 200 ans. Au 11e siècle est construit un monastère fortifié. Au début du 15e siècle, des soldats s’installent aux côtés des moines dans les fortifications pour défendre la côte française. La puissance du monastère bénédictin décline au milieu du 17e siècle. Les religieux auront tous quitté l’île en 1788 et l’abbaye sera fermée sur décision royale. Champ de ruines à la fin du 19e siècle, le monastère est alors réinvesti par des moines cisterciens qui reconstruisent l’église et les bâtiments communautaires sur les vestiges de l’ancien édifice. Toujours occupé à l’année par des moines cisterciens, le monastère produit des vins ainsi que la liqueur Lerina dont la dégustation est un incontournable de l’île.