Dispo / Tarifs
  • ramatuelle
Votre séjour
 
   

Ramatuelle

Village médiéval perché sur la colline de Paillas, Ramatuelle domine la baie de Pampelonne, tout à la fois lové en spirale sur lui-même et tourné vers la Méditerranée. Au centre du bourg, la place de l’Ormeau est animée de marchés provençaux et des terrasses joyeuses de bars et de restaurants renommés. Entre porches, passages voûtés, escaliers fleuris, petites places et ruelles pavées, l’architecture méditerranéenne typique du village fait son charme et son authenticité. L’église est surmontée d’un joli campanile et les façades des maisons provençales sont colorées de bougainvilliers en fleurs, de jasmin et de chèvrefeuille odorants. Les roches ont été jadis creusées de caves qui aujourd’hui abritent des ateliers d’artisanat, des boutiques ou des galeries d’art.

De nombreux trésors historiques, culturels et architecturaux sont à découvrir à Ramatuelle. Une ancienne échoppe commerçante du 15e siècle arbore encore son arc de pierre et son seuil surélevé. Un mémorial des services spéciaux de la Seconde Guerre mondiale a été dessiné par Gaston Castel et réalisé par le sculpteur Marcel Courbier, ami de Jean Moulin. Place Gabriel Péri, un escalier de type Eiffel date de la fin du 19e siècle. Un ancien lavoir est alimenté par la source de Font-d’Avaou située sous le village. Parmi les autres témoignages du passé de Ramatuelle figurent la porte sarrasine, les anciennes prisons construites sous Napoléon, la chapelle des pénitents datant du 16e siècle, ou l’église Notre-Dame et ses décors peints du 17e siècle. Le village de Ramatuelle est aussi célèbre pour abriter la tombe de Gérard Philippe.

Côté terre, les vignobles occupent 20 % du territoire de la commune : plantée sur 750 hectares, la vigne est le décor de fond du village médiéval depuis des siècles. Dernier représentant d’un groupe de 5 moulins construits sur la commune entre le 16e et le 19e siècle, le moulin de Paillas dresse sa fière silhouette dans ce paysage champêtre : son mécanisme en bois, parfaitement restauré, est en état de marche.

Côté mer, la très branchée plage de Pampelonne contraste avec le charme préservé du petit village médiéval. Sur 4,5 km de sable blanc, elle abrite 21 établissements parmi lesquels quelques clubs de plage mythiques qui lui valent sa notoriété : le Club 55, ancienne cantine de l’équipe du film « Et Dieu créa la femme » tourné en 1955 avec Brigitte Bardot, le Tahiti-plage créé en 1946 à partir du décor du film « Chant des îles » tourné 10 années plus tôt, ou encore l’Épi Plage qui a accueilli à partir de 1960 de nombreuses personnalités du show-biz, des arts, de la mode et même de la politique.

Le littoral de Ramatuelle recèle des plages et criques moins connues du grand public mais dont le charme est sans égal : l’anse de Bonne Terrasse, non surveillée, ancien fief des pêcheurs de Ramatuelle ; la plage familiale de l’Escalet, surveillée de mai à septembre et idéale pour les amateurs de snorkeling ; les criques secrètes du Canadel et leurs décors paradisiaques ; ou encore la plage de la Douane et son sublime sable blanc, sur le sentier du littoral.

Une promenade sur le sentier du littoral permet d’embrasser les trésors de la côte ramatuelloise : la maison des douanes construites sous Napoléon 1er et récemment restaurée ; le phare de Camarat édifié entre 1829 et 1832 à 130 mètres au-dessus de la mer ; face à lui, le rocher des portes aussi appelé « l’île aux oiseaux » pour ses colonies de cormorans ; les vestiges de la batterie napoléonienne construite sur le cap Camarat au tout début du 19e siècle ; l’élégant et prestigieux château Volterra ; ou encore le sublime cap Taillat, à 40 minutes de marche de la jolie plage de l’Escalet.