Dispo / Tarifs
  • sainte maxime
Votre séjour
 

Sainte-Maxime

Village au décor provençal typique, Sainte-Maxime est riche d’un terroir d’exception et d’un patrimoine naturel préservé. Forêts de chênes-lièges et de chênes verts, littoral bordé de pins parasols et de mimosas, vignobles et oliveraies ancestrales vivent au rythme du chant des cigales. Terre de randonnée, le massif des Maures offre du côté de Sainte-Maxime des panoramas uniques sur la baie de Saint-Tropez. Les sentiers balisés de Quilladou et de Catalugno sont des circuits de promenade incontournables au départ de Sainte-Maxime.

Village provençal et station balnéaire de charme au cœur du golfe de Saint-Tropez, Sainte-Maxime est une bourgade animée où la culture provençale est maintenue vivace. La fête votive des Bravades, organisée au mois de mai en l’honneur de la patronne de la ville sainte Maxime, fait revivre chaque année les traditions locales : processions, aubades, messes et jeux provençaux rythment les deux journées de festivités. L’année est aussi marquée de nombreux autres événements qui célèbrent la culture provençale et le terroir local, comme le Corso du mimosa, les fêtes de la Saint-Jean et de la Saint-Pierre, ou encore les fêtes des vendanges.

Le patrimoine architectural et historique de Sainte-Maxime se découvre en se promenant à pied ou à bord d’un petit train touristique : les maisons provençales côtoient la monumentale tour carrée du 16e siècle, les vestiges de viviers antiques et les élégantes villas Art déco bâties au début du 20e siècle. Des visites guidées de la ville et des suggestions de circuits permettent de ne rien manquer de ce patrimoine riche et éclectique. Parmi les incontournables figurent l’église paroissiale de la fin du 18e siècle et agrandie au milieu du 20e siècle, le château Gaumont de la fin du 19e siècle, le parc remarquable de la villa Bellevue, les grands hôtels Belle Époque apparus avec le développement du tourisme d’hiver de l’entre-deux-guerres, ou encore les œuvres d’art de l’avenue de Lattre de Tassigny.

La Maison Carrée abrite un musée de l’histoire locale. Côté culture, Sainte-Maxime possède aussi un original musée du phonographe et de la musique mécanique, qui présente une collection de 300 instruments et appareils : phonographes, orgues de barbarie et boites à musique. La salle d’exposition Jean Portal propose des œuvres contemporaines ainsi que des arts du monde et locaux. La galerie Regard by Côté Jardin est consacrée aux œuvres de peinture et de sculpture modernes et contemporaines.

Avec 11 km de littoral sur son territoire, Sainte-Maxime est bien sûr aussi une station balnéaire prisée, qui offre le choix de sept plages aux charmes différents.

  • La plage de la Garonnette, à l’est de la presqu’île, conserve un décor sauvage. Un poste de secours est présent de début juillet à fin août.
  • La plage de la Madrague, non surveillée, est le paradis des amateurs de snorkeling pour la richesse de ses fonds rocheux et de son herbier de posidonie.
  • La plage de la Croisette : longue et bien abritée, surveillée durant les mois d’été, elle offre une étendue de sable ou de galets, des loisirs nautiques et des restaurants de plage.
  • La plage du centre-ville est orientée plein sud. On y jouit d’une vue imprenable sur le village de Saint-Tropez et son si reconnaissable clocher.
  • La plage de la Nartelle est idéale pour les familles avec de jeunes enfants. Surveillée de mi-juin à mi-septembre, elle dispose de nombreuses activités et services.
  • La pointe des Sardinaux, appelée aussi la « Petite Corse », est un havre de quiétude aux paysages idylliques.
  • Le décor de la plage des Éléphants a inspiré l’auteur de Babar pour le cadre du départ en voyage de noces du pachyderme royal et de son épouse Céleste.

Pour s’oxygéner et se rafraîchir à Sainte-Maxime, cap enfin sur le jardin botanique des Myrtes, dont les végétaux acclimatés se mêlent harmonieusement aux essences locales.